skip to Main Content

Le cas de l’axolotl

Parallèlement à cela, les Axolotls sauvages sont classés depuis 2016 par l’UICN (L’Union International pour la Conservation de la Nature) dans la catégorie des espèces en danger critique d’extinction ! Vous voyez où je veux en venir ! Pourquoi ? Tout simplement parce que son habitat naturel s’est considérablement réduit et dégradé. La pression humaine des environs d’une mégapole de 20 millions d’habitants y sont pour beaucoup. Les lacs dans lesquels ils vivaient ont disparu, pour la plupart, et l’eau a été polluée par les activités agricoles. Mais là où je trouve cet exemple aberrant, c’est que pour comprendre l’origine de ces secrets, il ne suffit pas de lui faire subir tout les tests imaginables et inavouables en laboratoire. Si on veut le comprendre complètement, il faut aussi prendre en compte son environnement et l’interaction entre les deux. Or, curieusement, on connait encore assez mal le comportement de l’axolotl dans son milieu naturel ! Car il a été beaucoup plus étudié en laboratoire que dans son milieu naturel. Et il est en train de disparaître à l’état sauvage, donc comment fera-t-on si on se rend compte que la clé du secret se trouve là ?

C’est en cela que l’exemple de l’axolotl m’est apparu comme révélateur de notre rapport à la nature et de notre démarche de recherche et d’innovation, telle qu’elle est encore trop souvent pratiquée à l’heure actuelle.

Pour plus d’informations, voici la page du site especes-menacees consacré à l’axolotl : https://www.especes-menacees.fr/axolotl/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top